Les différences culturelles entre la Finlande et la France ?

1299 Views0 Comment

Quelles sont les différences culturelles entre la Finlande et la France ? Welcome chez International Horizons, en moins de 400 mots, on te pause les bases. Et, tu vas découvrir qu’il est inutile de claquer 1000€ pour aller en Argentine pour prendre une claque culturelle.

Différences culturelles entre la Finlande et la France : la politesse

En France, soyons honnête, toutes nos phrases sont ponctuées de putain. Pas une journée sans qu’on traverse en plein milieu d’une rue en tournant le dos au passage dédié. En Finlande, c’est tout l’inverse. Mais alors, ra-di-ca-le-ment ! Contexte (vécu!): tu sors de boite, il est 4H du matin, et il fait – 38°C. Les finlandais patientent au feu piéton rouge. Toujours. Mal m’en a fait de ne pas avoir respecté et d’avoir francisé mon comportement : une nuit au poste, superbe. Les finlandais ne sont jamais vulgaires, très respectueux de l’Autre.

Différences culturelles entre la Finlande et la France : le rapport aux autres

En Finlande, le rapport aux autres est à l’inverse de la France, l’Italie ou tout autres pays d’ailleurs. L’individualisme est considéré comme la plus grande force du collectivisme. Par exemple, personne ne demande de renseignements dans la rue, les gens ne jugent pas les autres, chacun est libre. D’ailleurs, la meilleure illustration : il y a très très peu de lieux gays en Finlande, tout le monde s’en fou, il n’y aucune différence. Enfin, les finlandais ne sont pas du tout spontanés : si tu veux prendre une bière avec quelqu’un, prévois un rendez-vous dans deux semaines !

Différences culturelles entre la Finlande et la France : l’éducation

En France, pendant toutes ta scolarité, tu es noté de 0 à 20, et c’est le nombre de points qui te permet d’avancer, ou non. En Finlande, les notes sont de 0 à 5, et le but est juste de ne pas avoir zéro. Les redoublements sont rares : on met en valeur les projets des collégiens / lycéens / étudiants plutôt que leurs notes. La plupart des finlandais font des études, même pour être ramasseur de neige ! Les finlandais ne différencient pas les étudiants par leurs notes, mais la crédibilité de leur projet : et ça, c’est une énorme différence.

350 mots : on a respecté le deal ! Si tu veux partir en Finlande pour prendre une petite fessée culturelle écouter du Métal, avoir des cheveux bleus et manger du poisson en tube : c’est ICI.